Par Edmond Izuba

C’est dans le cadre de ses vacances parlementaires que la Sénatrice Marie-Josée Sona Kamitatu élue de Kwilu a entamé un périple dans sa province en vue de rendre compte à son électorat du travail abbatu au Parlement, et recueillir ses doléances à fin de faire rapport au bureau de la chambre haute du Parlement.
Arrivée, vendredi 23 en début de soirée, la sénatrice Sona Marie-Josée s’est entretenue avec le conseil de sécurité provincial, composé notamment de l’administrateur du territoire de Bulungu ainsi que son adjoint, le chef de poste de l’Agence National de Renseignements (ANR), le chef de poste Direction Générale de Migration (DGM), le commandant de district de la police et le premier substitut du procureur.
A cette élue des élus de Kwilu, ils ont expliqué les difficultés auxquelles font face leur territoire.
« La première chose, c’est la non mécanisation des agents d’ici. Il y a aussi ceux qui ont fait au tant d’années sans matricule. Il y a aussi ceux qui sont MP et MI. En tant qu’autorité politico-adminstrative, ça c’est déjà les 20 ème mois que nous demeurons impayés. Et nous avons aussi trouvé des chefs des secteurs, qui ont fait parfois 15 voire 16 ans
mais qui demeurent impayés.
Nous avons d’énormes difficultés », a fait savoir l’administrateur du territoire de Bulungu Bernadin Mwankimi.
Du coté des services de sécurité, le commandant territorial de Bulungu a expliqué à la Sénatrice Marie Josée Sona Kamitatu les difficultés auxquelles fait face la police.
« il se pose un problème de mobilité. Nous avons 10 secteurs, 122 groupements et 1206 villages, pour fouler le pieds dans les coins reculés, c’est un morceau dur à croquer. Ça nécessite la mobilité. La fois passée, on a essayé de nous doter de Jeep Nissan. Mais ça ne s’adapte pas avec nos milieux et ces véhicules sont déjà tombés en panne» a dit le colonel Landu Mbumba.
L’autorité territoriale de Bulungu a demandé à la Sénatrice Marie-Josée Sona Kamitatu de plaider pour leurs causes auprès des autorités compétentes.
« Vous, en tant que fille du terroir…Nous avons dit comme c’est la notre, nous devons lui soumettre toutes nos difficultés. Avec vous, je pense que ça peut y aller », a plaidé l’administrateur adjoint Félix Lusiadi.
Après avoir entendu les préoccupations du conseil de sécurité provincial, la rapporteure adjointe du Sénat promet d’apporter certaines solutions et de faire entendre leurs voix au niveau des autorités compétentes. Déjà, elle a promis d’expédier le plus tôt possible 4 motos pour la mobilité de la police, de la justice, de l’administration territoriale ainsi que de l’ANR.
La même soirée du 23 août 2019, la sénatrice Marie-Josée Sona Kamitatu a aussi échangé avec une délégation des chefs coutumiers du territoire de Bulungu.