Un soldat des FARDC près de Beni, dans l'est de la RDC.

Le général Delphin Kahimbi, chef d’état-major adjoint des FARDC en charge du renseignement militaires, est décédé ce vendredi 28 février. L’information a été confirmée à Jeune Afrique par la femme de Delphin Kahimbi et plusieurs sources au sein des services de sécurité congolais. Ce proche de Joseph Kabila, avait été suspendu de ses fonctions après avoir été interpellé le 20 février par la Direction général de migration.

Selon plusieurs sources au sein du Conseil national de sécurité (CNS), le général Delphin Kahimbi, chef d’état-major adjoint des FARDC en charge du renseignement militaire est décédé ce vendredi à l’hôpital du cinquantenaire, à Kinshasa. L’information a été confirmée à Jeune Afrique par l’épouse du général, Brenda Kahimbi, ainsi que par plusieurs sources sécuritaires et politiques de haut niveau, qui ont cependant souhaité conserver l’anonymat. La cause du décès n’est pas encore connue.

Par JeuneAfrique