Par la Rédaction

Les tueries répétées à Kinshasa des civils par les éléments de la police suscite des réactions dans la classe politique.

Le dernier en date est celle de Gaël Bussa, qui déplore les comportements de la police nationale sur les récentes actes de violences et tueries contre des compatriotes tués par la Police.

Des tueries qui ont occasionné la mort de trois Motocyclistes-Mewa et l’AG-Administrateur de l’hôpital Vijana, Nkuku Ilo Belvis, tué par Policier cet après-midi.

À cet effet: Gaël Bussa interpelle les responsables de la Police nationale de tirer cette affaire au claire.

Gaël Bussa demande également aux responsables de la Police et au Vice-Premier Ministre de l’intérieur d’interpellés les policiers sur l’usage d’une arme à feu au delà même une remise à niveau de certains policiers.

Bussa s’étonne de voir des Policiers utilisés abusivement les armes contre la population. Pourtant celle-ci a pour rôle de protéger, sécuriser la population et non la terroriser soit la tuée.

«La Police a pour rôle de sécuriser la population. Ça devient inquiétant quand la Police qui a pour rôle de sécuriser la population se substitue en Agent des crimes? », s’interroge Gaël Bussa, qui promet de saisir le VMP de l’intérieur Gilbert Kankonde, le commissaire provincial de la Police Sylvain Kasongo et le Gouv’ de la ville Gentiny Ngobila, dans quelques jours afin que ces derniers puissent tirer cette affaire au claire, pour que cela ne se reproduisent plus. Le fait que cette situation commence à prendre d’autres proportions.