Par Edmond Izuba

Dans un communiqué rendu publique dans la soirée de jeudi 13 juin, l’Ong américaine des droits de l’homme « La Fondation Bill Clinton  pour la Paix (FBCP) » a, à travers sa représentation de Kinshasa, fustigé les comportements de ses présumés combattants politiques qui n’ont respecté le sens du combat qu’ils sont sensés défendre.  « La FBCP pense que l’on ne peut pas avoir un Etat de Droit avec des miliciens. Et que, les auteurs et leurs complices soient traduits devant la justice pour répondre de leurs actes », rapporte Emmanuel Cole, président de la fondation Bill Clinton en République démocratique du Congo.

L’incident survenu hier 12 juin 2019 à Kinshasa, marqué par les disputes entre les partisans de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) parti politique cher au Président de la République Démocratique du Congo Félix-Antoine TSHISEKEDI et ceux du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) parti du Président sortant Monsieur KABILA Joseph, a occasionné au total 17 arrestations des personnes détenant des machettes.

 « Selon une source sécuritaire un député national de Front Commun pour le Congo (FCC) distribuait de l’argent aux jeunes du PPRD pour troubler l’ordre public », communique cette organisation à la rédaction d’Objectif-infos.