Par la Rédaction

Le bureau provisoire du sénat conduit par le doyen des sénateurs Léon Mamboleo Mughuba Itundamilamba a procédé depuis le lundi 29 avril à la mise en place de huit commissions spéciales chargées de la validation des pouvoirs des sénateurs. Dans un point de presse tenu ce mardi par la première secrétaire du bureau provisoire du sénat, Marie José Kamitatu Sona a signifié qu’un délai de 4 jours ouvrables a été accordé à toutes les commissions pour étudier les dossiers des sénateurs et de présenter leurs rapports.

Au finish, les sénateurs ont validé les mandats de 100 nouveaux élus de la chambre haute du parlement en attendant l’élection de 8 autres sénateurs dans les provinces du Nord-Kivu et Maï-Ndombe. ” Ainsi donc s’achève avec succès la première mission du Bureau provisoire, celle de valider les mandats des élus…”, a fait savoir la sénatrice Marie José Kamitatu.
Il importe de signaler que le président du bureau provisoire du sénat, Léon Mamboleo, a accordé, conformément à l’article 108 de la Constitution de la République et 227 du Règlement intérieur du sénat, un délai de 8 jours à tous les sénateurs exerçant des fonctions incompatibles au mandat de sénateur de pouvoir faire le choix entre ce dernier et les autres fonctions qu’il exerce. Ainsi, a-t-elle averti, tout sénateur se trouvant dans ce cas d’incompatibilité et qui n’aura pas fait le choix dans le délai prescrit, aura de ce fait renoncé automatiquement à son mandat au sénat.
Pour la suite, informe-t-elle, le jeudi 02 mai 2019, une plénière est prévue afin d’amorcer le traitement de la question liée à la rédaction et à l’adoption du nouveau règlement intérieur du sénat.

Objectif-infos/congoprofond