Par Cleverly Dylan Gaye

Pour lutter contre la mortalité infantile, l’ONG les Collines de Selembao lance le projet de réhabilitation du service de néonatalogie de l’hôpital Général Provincial de Référence de Kinshasa

C’est au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 27 mai que, L’ONG les Collines de Selembao de Kinshasa a lancé le projet de réhabilitation du pavillon 17 du service de néonatalogie de l’Hopital Général Provincial de Référence de Kinshasa.

L’objectif primordial étant de réduire de manière significative le taux de la mortalité infantile qui s’élève de 40 à 45% dans ce pavillon de la pédiatrie, ce projet s’articule en effet autour de trois volets principaux à savoir, la réhabilitation des infrastructures, le renouvellement du matériel médical et le recyclage du personnel soignant. Le pavillon 17 est composé de deux blocs. D’un côté le bloc des prématurés et de l’autre celui des nouveaux nés à termes.

En croire Cécile Emungu Coordonnatrice Nationale de cette structure, ce projet est en phase avec la vision du Chef de l’État Félix Tshisekedi qui se résume par le slogan  »le peuple d’abord ». Elle a dans son speech fait un appel à l’amour de chaque Congolais pour l’aboutissement heureux de cette oeuvre : « Je veux que chaque citoyen puisse participer même à petite échelle, ne fuse que 500 à 1000 FC. Ceux qui peuvent nous aider avec les matériels sont également les bienvenus. C’est l’amour du pays et l’amour de chaque Congolais que nous réclamons», a-t-elle renchéri.

Infirmière de formation et ambassadeur de la paix, Cécile Emungu est une Congolaise vivant dans la diaspora qui est spécialement revenue sur la terre de ses ancêtres pour investir dans le domaine du social.

Selon le professeur Vianey Longonia modérateur de la cérémonie, cette dame n’est pas à sa première oeuvre de charité, il est important de souligner qu’elle a dans un passé récent restauré le pavillon 11 de l’Hopital Général Provincial de Référence de Kinshasa (ex Mama Yemo) qui était dans un état chaotique. Ce dernier était considéré comme un pavillon des indigents mais elle a transformé en pavillon médico-social.

Et Vianey Longonia d’ajouter: «Même les compatriotes de la ville de Mbuji Mayi dans la province du Kasaï Oriental ont notamment à travers l’Hôpital Général de la Muya ont bénéficié de sa générosité».

Estimé à hauteur de 300 milles dollars américain le coût global de travaux de réhabilitation, Cécile Emungu n’a entre les mains que 8 mille dollars, voilà la raison d’être de cet appel au soutien de tout le monde.