Par Gratis Makabi

L’Union Européenne a  renouvelé les sanctions contre les différentes autorités Congolaise, dont les proches de l’Ancien Chef de l’Etat, Joseph Kabila. Sur la liste, il y avait 14 noms, il ne reste que 12, deux personnalités sont retirées de la liste
 ‘’ Aujourd’hui, le Conseil a également décidé de maintenir des mesures restrictives individuelles à l’encontre de plusieurs personnes en RDC et de les lever pour deux autres personnes, sur la base d’une évaluation de la situation en RDC. Les sanctions avaient été adoptées en réponse aux entraves au processus électoral et aux violations des droits de l’homme. Le Conseil réexaminera à nouveau les mesures restrictives au vu de l’évolution de la situation et se tient prêt à les adapter en conséquence ‘’, peut-on lire sur le site de l’Union européenne.

L’ancien ministre de la communication et médias,  Lambert Mende Omalanga et Roger Kibelisa, ancien responsable de la sécurité intérieure de l’Agence Nationale de renseignements, sont ces deux personnalités retirées sur cette nouvelle liste.  Il ressort que le Conseil de l’Union Européenne confie lever ses sanctions à l’encontre de deux personnalités congolaises frappées de sanctions sous le règne de l’ex président Joseph Kabila. 

Il faudra noter que jusque-là les noms de deux personnalités ne sont pas mentionnées. Par ailleurs, l’opinion se rappelle le plaidoyer de Félix Tshisekedi, l’actuel Chef d’Etat, pour la levée unilatérale des sanctions contre des personnalités congolaises pendant que l’américain Mike Hammer, ambassadeur du pays de l’oncle Sam en RDC, à l’occasion d’une tournée sur le vieux continent militait pour le maintien de ces dernières. Cette décision de l’UE démontre donc un appel de pied diplomatique à Kinshasa. 

Des personnalités comme Ilunga Kampete, Gabriel Amisi Kumba, Ferdinand Ilunga Luyoyo, Célestin Kanyama, John Numbi, Roger Kibelisa, Delphin Kaimbi, Evariste Boshab, Alex Kande Mupompa, Jean-Claude Kazembe, Lambert Mende, Ramazani Shadari,  Éric Ruhorimbere et Kalev Mutondo étaient sur la liste de sanctionnés.