Par Jean-Chrysostome Luntadila

Après avoir analysé la situation générale au sein de la Police nationale congolaise, le vice-premier ministre de l’intérieur et sécurité vient de faire un remue-ménage. Une deuxième depuis son arrivée à ces fonctions. Plusieurs généraux de la PNC se sont vus remplacer par les autres, surtout ceux impliqués dans les sales draps. Il s’agit du Général Elvis Palanga, remplacé à la tête de la Légion Nationale d’Intervention (LENI) par le Cmd Marshal Mishitu.

A la Direction des écoles et formations, c’est le commissaire supérieur principal Pierre Eboleya qui prend la tête de l’école de la Police de Kasangulu où le Général Elvis Palanga est accusé d’être à la base de la disparition d’un élève policier en pleine formation. Le Général Célestin Kanyama Directeur Général des écoles des formations de la PNC, n’a pas été remplacé jusqu’à la preuve du contraire.

Un toilettage est constaté aussi dans l’unité de protection des institutions et des hautes personnalités. D’après l’arrêté du VPM Gilbert Kankonde signé depuis le 13 mars dernier, ces nominations ont été faites sur proposition du Commissaire Général de la police nationale congolaise.

Ci-dessous l’arrêté du VPM Gilbert Kankonde signé le 13 mars 2020