Par Edmond Izuba

Le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières chargé des affaires coutumières veut s’attaquer aux principaux maux rongent son secteur: la crise des valeurs traditionnelles afin de restaurer le pouvoir coutumier et faciliter l’intégration des peuples autochtones. «Il nous faut repenser des réformes courageuses susceptibles de faire des autorités coutumières des véritables partenaires au développement d’une part et, d’autre part d’apporter un réel appui à l’intégration et au développement des peuples autochtones», a déclaré Eyrolles Michel Mvunzi Meya.
Dans son objectif axé sur le travail bien fait, Mvunzi Meya entend aussi rendre son personnel de son ministère compétitif question de gagner ensemble le pari de développement. «Mon crédo : c’est le travail et rie que le travail bien fait. Je vous assure d’ores et déjà, je n’ai pour frère ou ami que les personnes qui sont conscientes de leur responsabilité… De mon côté, je me battrai pour vous offrir un travail digne et dans les meilleurs conditions dans la mesure du possible.