Par Edmond Izuba

Les dernières couleurs que Pierre Kangudia Mbayi a vu avant de tirer son épingle du jeu au ministère du budget, ce sont les rouge et blanc. Une masse très organisée, mais en colère contre l’ancien membre de son parti. Cette foule de militants de l’Union pour la nation Congolaise a préféré donner une gifle d’au revoir à l’ancien envoyé du parti au gouvernement de la cohésion qui avait finalement désobéi au mot d’ordre de Kamerhe, pour afin marquer son soutien à Joseph Kabila, ancien chef d’Etat. Les militants s’en souviennent encore comme si c’était hier. Devant le bâtiment du gouvernement, à l’esplanade comme à la grande sale de réunion où se déroulait la cérémonie de la remise et reprise, les cadres et militants n’ont pas échappé à huer sur Kangudia ou à lui lancer les colibets. «Kangudia dégage…
au revoir mbote ya suka…kende traître munene»
, avons entendu dans la foule qui souhaitait la mort politique de Kangudia. Et Kangudia quitta le lieu la queue entre les pattes.

La présence de ces militants était plus remarquable au bâtiment du gouvernement qu’ailleurs où certains de leurs ministres avaient également pris leurs fonctions.

Baudouin Mayo Mambeke récupère les clefs du budget

Le vice-premier ministre , ministre du budget, maître Jean-Baudouin Mayo mabeke et son vice-ministre le professeur Félix Momat Kitenge, ont pris officiellement leurs fonctions, à l’issue de la cérémonie de remise et reprise organisée ce lundi 09 septembre.
Dans son allocution, le nouveau ministre du budget maître Jean-Baudouin Mayo a rendu hommage au chef de l’État pour sa nomination à ce poste.
« Permettez moi d’abord de rendre un vibrant hommage au chef de l’État pour m’avoir nommé comme vice-premier ministre, ministre du budget », a-t-il dit.
Le secrétaire général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a par ailleurs invité les membres et cadres de son cabinet au respect de la hiérarchie, des procédures et normes pour éviter les problèmes avec les chefs de services.