Par Edmond Izuba

C’est par une motion d’information que le député national André Lite Asebea, collègue du ministre des médias à l’assemblée nationale, qui dénonce avec véhémence le comportement barbare du ministre ad intérim de l’intérieur et de la sécurité, a dûment saisi le bureau de l’assemblée nationale. Fortement indigné de l’humiliation imposée à l’élu de Lodja Lambert Mende Omalanga, interpelé arbitrairement «par un ordre du ministre a.i exécuté par les éléments de l’Anr, police et Fardc» dans une affaire de diamant des creuseurs artisanaux.

Pour le député André Lite, les sanctions et les poursuites en catastrophe contre les seuls général Awashango et colonel Mupepe de la Pnc ne sauraient les satisfaire. «Le donneur d’ordre ainsi que tous les autres acteurs de cette forfaiture contre un membre de l’assemblée nationale, qu’ils soient au gouvernement, dans les Fardc ou l’Anr, doivent en répondre devant leur juge naturel…c’est pour cette raison que je sollicite à titre conservatoire la démission de ses fonctions au sein du gouvernement du ministre a.i de l’intérieur Basile Olongo afin, d’une part, d’éviter qu’il instrumentalise cette position pour gêner ou orienter l’enquête en cours et, d’autre part, de lui permettre d’assurer sa propre défense», déclare le député national.