Par Ben DONGOKO

Après son dialogue avec la diaspora congolaise à Londres, Félix TSHISEKEDI a participé à l’ouverture du sommet de Londres UK-AFRICA INVESTMENT SUMMIT 2020 ce lundi 20 janvier 2020 avec pour orateurs principaux le premier ministre Britannique Boris JOHNSON et le Chef de l’État Egyptien, Abdel Fattah Al-Sissi.

Boris Johnson au travers de ce Sommet engage résolument le Royaume-Uni vers le continent africain, marquant par ailleurs ce qu’on peut appeler le grand retour et cela après que la Russie et le Japon aient organisés les leurs dans un récent passé.

Il sied de signaler que le sommet de Londres revêt d’un caractère hautement stratégique pour le Royaume-Uni, car, dans une dizaine de jours, le Brexit sera effectif, entrainant avec lui la perte de tous les privilèges et partenariat que les britanniques avaient avec les autres nations de l’Union Européenne.

L’Afrique avec son marché de près de 2 milliards d’habitants est attrayante et Boris JOHNSON l’a bien compris; et il plaidera pour que son pays soit plus actif en Afrique.

L’an dernier, le commerce avec l’Afrique a augmenté de près de 14% passant à 47 milliards de dollars et les investissements de 7,5% passant à 50 milliards de dollars.

C’est au cours de la seconde plénière prévue cet après-midi que le Président de la République va prendre la parole afin d’exposer les grandes lignes et présenter les opportunités que la RDC offrent aux investisseurs.