Par Paul-Valery Nguvu

Vaut mieux tard que jamais. Après un long moment d’arbitrage avec tous les services liés aux infrastructures et travaux publics, le vice-premier ministre Willy Ngoopos vient d’entériner l’engagement du gouvernement d’octroyer le bâtiment qui abritait le ministère de l’agriculture à la Commission nationale des droits de l’homme. L’affectation a été faite par un arrêté du VPM des infrastructures et travaux publics signé ce 13 janvier 2020.

« Est affecté à la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), avec toutes ses dépendances, l’immeuble qui abritait le Ministère de l’Agriculture, situé au numéro 38, Boulevard du 30 juin, croisement avec l’avenue Batetela, dans la commune de la Gombe à Kinshasa », précise l’arrêté du numéro un des ITPR qui instruit le secrétaire général aux infrastructures et travaux de l’exécuter à la date de sa signature.    

Ce patrimoine immobilier du domaine public de l’Etat est finalement affecté à la CNDH après que les différents services des ITP aient trouvé où caser l’un des services du secrétariat du ministère de l’agriculture qui occupait encore le bâtiment. L’arrêté du VPM Willy Ngoopos vient mettre fin aux spéculations et polémiques sur désormais la nouvelle adresse de la CNDH.   

Ci-dessous l’arrêté du vice-premier ministre des infrastructures et travaux publics sur l’affectation d’un bâtiment de l’Etat à la CNDH