Par Gratis Makabi

L’ambassadeur de l’Union Européenne(U.E) en RDC, Jean-Marie Chataigner a affirmé que l’U.E va procéder à la réhabilitation des écoles de garde et de l’éducation de l’Etat de Mbenseke, dans la commune de Mont-Ngafula et de Madimba, dans la province du Kongo-central, au terme descente effectuée sur terrains ce samedi 30 novembre 2019, en compagnie du vice-premier ministre à la justice, Tunda ya Kasende.
« La Justice est un point central de la construction de l’État de Droit et de respect de liberté publique. Le volet pénitentiaire est très important dans le cadre de notre coopération avec la RDC. Les enfants qui ont commis des bêtises ont aussi la chance de réinsertion sociale. Il y a donc nécessité de réhabiliter des
prisons spécialisées pour mineurs
« , a déclaré Jean-Marie Chataigner.
Pour sa part, le VPM Tunda Ya Kasende a promis d’étudier la possibilité de faire en sorte que toutes les femmes soient désormais incarcérées dans ces prisons pour mineurs.
« A l’issue de cette visite, nous en tirons deux leçons. Après réhabilitation, on peut y installer non seulement les enfants en violation de la loi à Kinshasa, mais également ceux venus de toutes les provinces de la RDC. Ils vont être reediqués et y apprendre un métier. On peut
également ramener les femmes ici. En ce moment là la prison de Makala ne pourra loger que les hommes
« , a indiqué Tunda Ya Kasende.
Il est important de rappeler que la réhabilitation de ces prisons pour mineurs s’inscrit dans le cadre de la vision du chef de l’État Félix-Antoine
Tshisekedi d’humaniser et de désengorger les maisons carcérales de la RDC.