Par Edmond Izuba

Pour la première fois depuis sa nomination au poste de Directeur de cabinet du Chef de l’État, Vital Kamerhe signe une déclaration politique. Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) est sorti de son long silence pour exiger la structuration du Cap pour le Changement, plateforme électorale ayant porté Félix Tshisekedi au sommet pouvoir, composée de l’Union pour la Démocratie et le progrès social (UDPS)/Tshisekedi et l’UNC. Une année après la création de cette machine politique qui a broyé le dauphin de Joseph Kabila (ancien président de la république) à la présidentielle, ce parti au pouvoir vient proposer déjà une charte de la coalition.
«L’UNC invite les autorités de la coalition CACH à se restructurer en une plateforme politique pour consolider l’Alliance entre UNC et allies et Udps et Alliés en vue de renforcer la cohésion et l’unité d’action derrière Son Excellence président Felix Tshisekedi.
En effet, un projet de la charte a été adopté et sera soumis à l’appréciation de nos alliés Udps et alliés pour une éventuelle adoption par notre coalition», indique le communiqué sanctionnant la réunion du bureau politique nationale tenue ce mercredi 04 décembre.

Dans d’autres points d’actualité, le parti de Vital Kamerhe a condamné les tueries et massacres ayant élus domicile la ville et territoire de Beni, Ituri, Tanganyika, Kasaï et Kasaï-Central, des hauts et moyens plateaux du Sud-Kivu et dans la pleine de Ruzizi. L’UNC qui salue les opérations conjointes Fardc-Monusco jusqu’à l’anéantissement total de l’ennemi au Nord-Kivu, L’UNC présente ses condoléances aux familles des victimes des tueries, des inondations et autres catastrophes naturelles à Kinshasa et alliés l’intérieure du pays.