Par Ben Dongoko

Le Courant des Démocrates Rénovateurs, CDER, parti membre du Front Commun pour le Congo, a souligné au cour d’une déclaration faite ce samedi 11 janvier à Kinshasa la nécessité des reformes au plan politique ainsi que celui de la gouvernance.

A cet effet, ce parti « soutient l’élection du président de la République au suffrage universel direct et à la majorité absolue des suffrages exprimés; l’élection des gouverneurs et vices gouverneurs au suffrage universel direct; l’application du seuil d’éligibilité au niveau de la circonscription et non au niveau national; la suppression du paiement de la caution pour les candidatures à tous les niveaux en vue de consacrer l’égalité des droits et donner la chance à tous les congolais de participer à la vie politique sans entraves financières; la dissolution du Conseil National de Suivi de l’accord, celui-ci étant rendu caduque par la mise en place de nouvelles institutions; la réforme de la commission électorale (il s’agit de circonscrire la mission de cette institution d’appui à la démocratie à l’organisation des élections et, partant, confier la gestion de la logistique électorale à un organisme public spécialisé…

Le CDER souligne par ailleurs l’irrevocabilité de la nationalité congolaise d’origine et précise qu’aucun congolais d’origine ne peut perdre sa nationalité d’origine quel que soit le choix opéré en faveur d’une autre nationalité.