Par la Rédaction

L’ancien bâtonnier de Lubumbashi qui devrait être hospitalisé d’urgence selon ses conseils, continue de passer des nuits blanches. L’état de son pied s’aggrave du jour au lendemain faute des soins appropriés.
Cette fois encore, le ministre de la justice Alexis Thambwe n’entend pas ses appels. Il faut rappeler que le cas de Jean-Claude Muyambo, comme celui d’Eugème Diomi, par exemple, ont été clairement cités dans l’Accord de la Saint-Sylvestre comme des dossiers politiques et que ces détenus devaient bénéficier de la fameuse « décrispation » inscrite au chapitre 5.

Le ministre de la Justice, qui a pourtant participé aux négociations qui ont abouti à l’Accord de la Saint-Sylvestre a, depuis, expliqué que ces prisonniers étaient des détenus de droit commun et qu’ils ne pouvaient donc bénéficier de l’accord.
Les soucis de santé de Jean-Claude Muyambo sont récurrents, les responsables ne pourront jamais dire qu’ils ne savaient pas s’il devait lui arriver malheur.

LibreAfrique