Par Ben Dongoko

La situation de l’Université de Kinshasa ne laisse aucune personne indifférente. Pierre LUMBI OKONGO, sénateur élu du Sud-kivu s’est adressé à Félix TSHISEKEDI à travers une lettre ce samedi 11 janvier 2020.

Le contenu de cette lettre dévoile notamment son indignation face aux dégâts causés au niveau de l’UNIKIN.

« tout en reconnaissant aux étudiants la légitimité de leur droit de manifester, nous condamnons la violence qui s’en est suivie. Elle est intolérable, et les coupables sont punissables », a martelé Pierre LUMBI.

Il a signalé par la suite que la sanction collective et globale prise par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire est non seulement disproportionnée mais inappropriée et injuste.

« Cette sanction punit à la fois et les étudiants innocents, et les fauteurs de troubles… », a renchéri-t-il. Eu égard à cela,. le secrétaire général de Ensemble pour la République exige que soit fixée une date précise de la réouverture de l’université de Kinshasa et le dialogue avec les étudiants pour éviter de perturber, si pas perdre l’année académique.

Par ailleurs, le sénateur élu du Sud-kivu renvoit la balle au ministre de l’enseignement supérieur et universitaire de fixer une date précise de la réouverture de l’UNIKIN et la reprise du dialogue avec les étudiants pour éviter de perturber l’année académique.