Par Edmond Izuba

La peur commence à gagner les esprits des députés provinciaux de Kinshasa à la veille de la tenue des élections des gouverneurs. Les grands électeurs, seuls électeurs habilités à élire un gouverneur et son vice dans la capitale congolaise, se souviennent des avertissements sévères des militants et combattants des mouvements citoyens et partis politiques, particulièrement l’Udps, parti présidentiel, déçus des résultats des élections senatoriales.

Au bureau du président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, une poignée non négligeable des députés provinciaux est venue lui signifier du risque de cette menace de la base. La lutte pour le changement, Lucha, ECCHA et l’Udps ont promis de prendre d’assaut le siège du parlement kinois le jour du scrutin pour pousser leurs élus à exécuter leur choix. Ce qui se révèle comme une pression psychologique susceptible de dénaturer le caractère secret du vote et la liberté d’expression. Les hôtes de Godé Mpoyi ont souhaité, dans les jours qui restent, que le scrutin se déroule à l’assemblée nationale pour raison de sécurité, a-t-on appris.