Par Edmond Izuba

Le bureau du procureur général près la cour d’appel de Kinsahsa-Gombe vient d’enregistrer ce jeudi 21 novembre une plainte à charge de Dunia Kilanga, secrétaire national en charge de mobilisation et propagande du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, PPRD. Le conseil du mouvement citoyen  Dynamique Congo Prospère (DCP) poursuit ce cadre du parti de Joseph Kabila, ancien chef de l’Etat, pour l’infraction d’outrage au chef de l’Etat prévue et punie par les lois du pays. La plainte fait allusion aux propos « outrageants » de Dunia Kilanga lors d’une matinée politique tenue le 16 novembre dernier,  ayant semé la confusion dans l’opinion. « Ce n’était pas par la volonté de la Ceni mais plutôt celle du président honoraire de la république démocratique du Congo, l’honorable Joseph Kabila Kabange, le sénateur à vie, qui avait sciemment violé la loi fondamentale de notre pays  en nommant l’actuel Président de la république en cette haute fonction », explique Me Epenge Omakonga Daniel. Il persiste et signe que seule la Ceni, institution d’appui à la démocratie, habilitée d’organiser les élections en Rdc, avait bel et bien publié Félix-Antoinne Tshisekedi Tshilombo président consécutif aux résultats des élections, lesquels ont été confirmés par la cour constitutionnelle.  

Cette plainte est déposée pendant qu’un élan de réconciliation semble de plus en plus être visible entre les deux grandes formations politiques au pouvoir, à savoir le Pprd et Udps.