Fini donc les suspens pour les croyants de la mission chrétienne du combat spirituel. La fondation Olangi-Wosho, qui regroupe plusieurs autres confédérations pentecôtistes partenaires, vient caler finalement la date du 2 juin 2018 comme jour de l’inhumation de «l’apôtre et évangéliste international» papa Jean Ézéchiel Olangi Onassambi, plusieurs mois passés après sa disparition des suites d’une courte maladie. Le communiqué prévoit également une semaines de célébration qui débutera juste après l’enterrement de l’illustre disparue.

C’est le lieu de l’inhumation qui posait problème. Le communiqué de la fondation ne le précise pas non plus. Joint par votre rédaction, un cadre influent de la fondation nous signale que une concession de l’église située à Mpasa, dans la commune de la N’sele, a été choisie pour héberger infiniment le corps sans vie de celui qu’allaient affectueusement ses fidèles papa Olangi.

«Nous avons également prévu de construire, pendant cette longue période de préparatifs, un mausolée digne d’autorité spirituelle», nous a-t-il précisé. Il laisse entendre qu’il n’existe plus de débat entre la famille et l’église à ce sujet.