Par la Rédaction

C’est ce mardi 25 septembre que débute le débat général pour la 73ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’ONU.

Contrairement à la fois dernière, le président KABILA est parmi les 10 premiers chefs d’Etat à prendre la parole en plénière

Respect de l’accord de la saint Sylvestre? processus électoral?Présence ou départ de la Monusco? L’ingérence des pays étrangers dans les affaires internes?…Tant de questions dans l’opinion.
Quand bien même un flou persisterait dans l’opinion quant au contenu de son adresse, une chose est sûre : c’est un KABILA détendu que l’on retrouvera sur la tribune des Nations-Unies du fait de la désignation de son successeur pour la course à la magistrature suprême.

Rappelons que cette session est à la dernière à laquelle Joseph KABILA prendra part en qualité de président de la République Démocratique du Congo.

A New-York, Kinshasa boycott à la réunion de vendredi

Un mini sommet r est prévu ce vendredi pour parler de la situation en Rdc. D’après nos sources sur place à New-York (USA), la délégation congolaise conduite par le chef de l’Etat, Joseph Kabila, ne prendra pas part à la réunion de vendredi 28 septembre prochain sur la situation en RDC qui devrait se tenir en marge de la 73ème Assemblée générale des Nations unies qui s’ouvre ce mardi 25 septembre 2018. Le gouvernement de Kinshasa dit n’avoir pas été associé à la préparation de ladite réunion.