Edmond Izuba

Indignée par la mesure prise concomitamment par les Ambassadeurs Belges et français en poste en Rdc, refusant la demande de visa à court séjour, la Rdc à travers son ministère des affaires étrangères vient d’autoriser à ses représentations diplomatiques d’appliquer le principe de réciprocité. Dans une correspondance signée le 25 juillet, le ministre délégué en charge des congolais de l’étranger constate depuis la fermeture de la maison Schengen, les ambassadeurs des France et Belgique n’accordent que des visas humanitaire ou pour soins médicaux aux ressortissants congolais.

Dans une note affichée à l’entrée de ces deux ambassades à Kinshasa, la France et la Belgique informent qu’en vertu de l’accord de représentation qui lie la France à la Belgique dans le cadre des dispositions de l’article 8 du code communautaire des visas, et suite à une décision des autorités congolaises, la maison Schengen et le consulat général de Belgique à Lubumbashi sont fermés depuis le début du mois de février et l’ambassade de France à Kinshasa ne reçoit aucune demande de visa court séjour.

À cette note d’ajouter : “nous attirons également votre attention sur le fait que les services consulaires français présents dans les pays frontaliers de la Rdc ne sont pas compétents pour traiter les demandes des personnes ne résidant pas dans leur circonscription.”