Par Cleverly Dylan Gaye

Le candidat malheureux aux dernières élections présidentielles qui continue de contester l’élection de Félix Tshisekedi vient de me sur pied une proposition qui selon lui va permettre au pays de sortir de la crise issue des élections du 30 décembre 2018.

Martin Fayulu propose dans un document signé le 20 mai 2019, la création après des discussions qui seront organisées entre les parties prenantes d’une institution dénommée le Haut Conseil National des Réformes Institutionnelles. À l’en croire, cette institution se chargera d’opérer des réformes dans les domaines tels que la Commission Électorale, la Cour constitutionnelle, la Défense et la Sécurité, la Gouvernance en luttant contre la corruption et les Droits humains.

Dans son plan de sortie de crise, Martin Fayulu propose également l’organisation des élections générales à savoir présidentielle, législatives nationales et provinciales, les senatoriales, les présidents des assemblées provinciales, les gouverneurs et les vices gouverneurs des provinces. Lesquelles élections seront ouvertes à tout le monde, a-t-il noté.

Et Martin Fayulu de préciser que, pendant cette période des réformes allant de 12 à 18 mois, Félix Tshisekedi dirigera le pays et lui même va piloter le Haut Conseil National des Réformes Institutionnelles.