Par la Rédaction

C’est un parcours des combattants qu’elle a connu, Madame Tumba Nzeza, placée à la tête de la diplomatie congolaise au tout premier gouvernement de Félix Tshisekedi Tshilombo. Ayant gravi plusieurs échelons sur le plan politique, Nzeza Tumba a couronné sa carrière par son caractère désobligeant face au mal zaïrois que déploraient les citoyens. Tshisekediste de la pure espèce, c’est cette Dame qui enseigna la diplomatie pour la première à l’Union pour la démocratie et progrès social (Udps), poste qu’a occupé Félix-Antoinne Tshisekedi, l’actuel président de la république, pendant près de six ans. Exigeante jusqu’à la moelle épinière, nommée ministre, elle refusa d’obtempérer à son premier ministre Nguz Karl-Ibund, débauché par le président Mobutu dans le rang de l’Udps/Tshisekedi par le président Joseph Désiré Mobutu.

Madame Marie TUMBA NZEZA a fait ses études à Bruxelles en Belgique à l’ ULB en Sciences sociales, licenciée en Sciences Sociales avec la mention Distinction. Elle a ensuite travaillé à la coopération Canadienne entre Kinshasa et le Canada avant de se tourner vers la politique. Conseillère nationale du temps de la CNS, elle en a dirigé la commission des affaires étrangères. Fidèle à ses convictions, elle est connue notamment pour avoir dit non à sa nomination au poste de ministre du gouvernement Nguz en 1991 sous le président Mobutu.
Pendant plusieurs années, elle a été la secrétaire générale chargée de la diplomatie à l’ UDPS. Elle a accumulé ainsi une grande expérience dans le domaine de la diplomatie et des affaires étrangères.
Actuellement Formatrice pour les cadres en entreprise sur différents projets, autrefois consultante en genre – fondatrice de l’OFCD, membre fondateur du cafco ( plateforme réunissant les femmes politiques de toutes les tendances ). L’ OFCD était une Organisation des femmes cadres universitaires pour le développement et le
CAFCO un Cadre permanent de concertation de la femme congolaise.