Par Edmond Izuba

Moïse Katumbi affirme sans crainte qu’il est venu pour la paix et la réconciliation. Victime des ennuis judiciaires allant jusqu’à l’écarter de l’élection présidentielle du 30 décembre dernier, le président de Ensemble pour le changement n’a pas trouvé des mots durs contre ses pourfendeurs. “Moi je suis venu pour la paix, la réconciliation, et surtout les intérêts du peuple qui passent avant tout”, soutient Katumbi devant la presse à Lubumbashi aussitôt après sa descente de l’avion.
S’agissant de ceux qui l’ont poussé à un exil politique forcé dont Joseph Kabila, pour Katumbi “la vérité est têtue, moi je n’ai rien fait”. Il a reconnu l’apport consistant de l’alternance à la tête du pays et remercie les autorités qui agissent en toute légitimité. «Je me sens chez, je suis de retour chez moi. Je remercie les autorités qui m’ont remis le passeport», a déclaré Moïse Katumbi.