Par Ben Dongoko

Les incantations du FCC pour le dédoublement de l’AFDC-A demeurent stériles. Dans une correspondance dont le Potentiel a pu consulter une copie, le ministère de l’intérieur vient de trancher en faveur de Bahati. « En dehors du regroupement politique AFDC-A, dûment publié au journal officiel, il n’en existe pas un autre sous cette même dénomination », « cela n’est pas autorisé par la loi« , conclut le rapport établi par le Secrétaire Général aux relations avec les partis politiques à l’attention du 1er Avocat général du parquet général près la cour de cassation sur la réquisition autour du dossier du regroupement politique dénommé Alliance des Forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A). Tous les documents légaux de l’AFDC-A introduits au ministère de l’intérieur portent la signature, logos et autres insignes validés par son Autorité Morale Bahati Lukwebo, pas Néné Nkulu Ilunga.

Entre temps, on apprend qu’une plénière de la commission PAJ de l’Assemblée nationale est convoquée au courant de cette semaine pour statuer sur le dossier AFDC-A.

Au regard de ces précisions du ministère de l’intérieur, il importe aux députés siégeant dans cette commission de mettre l’objectivité de la loi au centre de leur discussion.