Par Edmond Izuba

Lambert Mende est resté catégorique, même face à la levée des sanctions sur deux personnalités sur la liste totale de 14 personnes. L’ancien ministre de la communication et des médias et porte-parole du gouvernement, est pourtant parmi les bénéficiaires de ce retrait, mais il continue à se poser des nombreuses questions sur ce qu’a été « la nature » de toutes ces sanctions.

« Ça me pousse à me poser beaucoup de questions sur la nature de nos relations avec l’Union Européenne, et a désapprouvé de manière la plus catégorique un groupe de pays indépendants visant des sanctions sur les autres dirigeants comme cela a été fait en 2016. Sur le principe je désapprouve», a déclaré Lambert Mende au téléphone d’Objectif-infos.cd

Le président de la Convention des Congolais Unis (CCU) continue d’ignorer ses sanctions de l’union Européenne qui ont violé, d’après lui, plusieurs principes de droit. Il qualifie toutes ces sanctions d’irrégulières : « Si quelqu’un avait quelque chose à me reprocher, je ne me place pas au-dessus de lois, mais ça doit respecter le droit : la présomption d’innocence, le principe contradictoire et le droit de la défense, tout ça a été bafoué », a-t-il regretté.