Par Jean-Chrysostome Luntadila

Dans une déclaration politique parvenue à la rédaction d’Objectif-infos.cd en début de cet après-midi,il est fait état de députés nationaux, sénateurs, députés provinciaux et notables Kongo qui se plaignent du comportement du gouvernement central et l’accuse de «traîner les pas pour adopter le rapport de la commission gouvernementale mise en place sous la direction du VPM de la justice et garde des Sceaux. Ils disent, d’après ce document ressemblant à un tract, attendre le gouvernement «statuer sur le cas de quatre provinces où sévissent des crises politiques dont le Kongo Central, ce qui a un effet politique négatif sur la province dont la gestion est aujourd’hui laissée entre les mains d’un gouverneur de province qui a perdu toute sa légitimité».

Après enquête menée sur ce document qui ne porte aucune signature, pas de liste des signataires non plus, aucun député national ni provincial moins encore un sénateur ressortissant du Kongo Central n’a approuvé l’authenticité d’une telle fatwa. Ils se sont limités à dénoncer cette pratique qui vient décourager les efforts fournis par le gouverneur Atou Matuabuana pour le développement de la province du Kongo Central.

D’après des sources locales crédibles, le gouverneur de province du Kongo Central, Atou Matubuana, effectue depuis le début de cette année des descentes sur terrain soit pour inaugurer une infrastructure, ou soit pour assister sa population. Le weekend dernier, le gouverneur Atou Matubuana a séjourné dans la ville de Moanda où il s’est volé en sapeur pompier dans le conflit qui oppose les villageois aux sociétés exploitantes dans cette partie de la RDC.