Par la Rédaction

L’attaque s’est déroulée au village Diaki vers les petites heures du matin quand les coupeurs de route ont voulu s’en prendre à un minibus en provenance du village Diaki, un centre de négoce. D’après les témoignages des rescapés, les autres passagers à bord ont eu la vie sauve grâce à l’intervention musclée des éléments Fardc qui ont tiré en l’air. «Ils ont fait descendre un grand tronc d’arbre sur notre passage pour bloquer la route. Ils nous ont fait descendre après une très forte sommation et menace de nous tuer tous», rapporte une victime blessée grièvement.

De son côté le député provincial de Kasangulu, Jean Claude Vuemba dénonce cette recrudescence de l’insécurité dans ce territoire. ”C’est étonnant que ces actes se reproduisent sans aucune solution de nos autorités. Ces coupeurs de route ont failli même s’attaquer dernièrement au cortège du gouverneur de province. Nous appelons à l’intervention du gouvernement central urgemment», déclare Jean Claude Vuemba.

«Pour que nous puissions éviter ce genre d’attaque, je propose dans un premier temps qu’on revienne dans l’ancien système au niveau des postes de péage et d’autres barrières de la province: on ne doit plus laisser un seul bus passer, il doit se faire accompagner de plusieurs d’autres…pour éviter que les passagers en petit nombre soient isolés», pense l’élu de Kasangulu.