Par la Rédaction

Le siège interfederal de l’Union pour la Nation Congolaise de la Ville de Kinshasa situé sur l’avenue de l’enseignement dans la municipalité de Kasa-vubu a été visité par les inciviques non autrement identifiés, dans la nuit du 9 au 10 janvier 2010.

Ces derniers, visiblement mal intentionnés, ont tenté d’incendier le siège du parti cher à l’Honorable Vital KAMERHE, actuel Directeur de cabinet du Che de l’État.
Selon les témoignages recueillis sur place, les faits se sont produits entre 00 heure et 1 heure du matin, lorsque les gardiens du lieu ont constaté le jet des flammes à travers la toiture. Les malfrats ont réussi par derrière à asperger de l’essence sur les tôles, suivi de jet des cocktail Molotov.

Le siège de l’UNC Kinshasa a été sauvé de justesse grâce à la vigilance des jeunes gardiens du parti qui ont réussi à maîtriser le feu.

Après avoir dépêché quelques collaborateurs sur le lieu hier dans la nuit , le Secrétaire Général de l’Union pour la Nation Congolaise, l’Honorable Aimé BOJI SANGARA BAMANYIRWE, s’y est rendu dans la matinée pour faire le constat. Le Patron de l’administration de l’UNC a condamné ces actes provocateurs dont l’objectif visent non seulement à saboter les installations de l’UNC mais aussi à semer un climat malsain entre l’UNC et ses Alliés politiques.

Aux cadres et militants de son parti, il a lancé un appel au calme et leur a demandé, au nom du Président National de l’UNC, le Dr. Vital KAMERHE de s’abstenir de toute déclaration incendiaire, afin de préserver le climat de paix et de cohésion entre différents partenaires politiques.

A présent, tous les mécanismes sont en marche en vue de renforcer la sécurité au tour de tous les sites abritant les installations du l’UNC.

Cellule de communication/UNC