Par la Rédaction

C’est une déclaration aussi courageuse d’un membre du Fcc qui, dans une certaine mesure a le mérite d’étaler les coups bas et un climat de frustration persistant au sein de la plateforme dirigée par le chef de l’État sortant Joseph Kabila.
Jean-Pierre Kayembe Ilunga un des élus nationaux du Kasaï central pour le compte du regroupement politique AFDC-A , invalidé par la cour constitutionnelle au profit de Maître Crispin Kankonde du pprd puis réhabilité par la même cour est depuis ce lundi à kananga, son fief électoral pour, dit-il:  » remercier sa base pour les soutiens en prière durant la période difficile de sa vie « .
Devant la presse locale, le député Jean-Pierre Kayembe Ilunga qui voit dans sa réhabilitation la réparation de l’injustice dont il a failli faire l’objet, selon ses propres termes, indexe cependant, sans manier la langue de bois, Zoé Kabila du pprd, jeune frère du chef de l’État sortant Joseph Kabila, autorité morale du Fcc d’avoir soutenu celui qui avait été passé pour son remplaçant, en l’occurrence Crispin kankonde , non élu selon lui.

 » J’avais été injustement invalidé au profit d’un certain Crispin Kankonde qui n’a pas été élu; Tous les kanangais qui m’ont élu savent comment j’ai battu campagne, je ne pouvais pas comprendre que le 14 juin j’apprenne par la voie des ondes que j’ai été invalidé… Ici je dois vous dire la vérité, derrière Kankonde il y avait le petit frère du président sortant Zoé Kabila et c’était connu! Parceque comment voulez-vous que la cour affirme qu’il y eu ajout frauduleux de voix sur moi sans dire combien de voix l’on m’a ajouté et comment ils ont procédé pour obtenir les voix supposées ajoutées sur ma liste ; c’était injuste! Voilà pourquoi pour faire fasse à cette situation, il fallu que le président de la république Félix Antoine Tshisekedi intervienne pour que l’injustice soit corrigée ; chose pour laquelle je lui témoigne ici mon attachement et ma fidélité » soutient-il.

C’est à tort ou à raison? En tout cas, la deuxième hypothèse sur le soutien de Zoé Kabila à Crispin Kankonde peut se confirmer au regard de la proximité entre les deux.
Le jeune frère à Joseph Kabila, Zoé Kabila passé gouverneur du Tanganyika a pour directeur de cabinet, son affidé politique Crispin Kankonde; ce qui ne permet aucun doute pour affirmer cette éventualité.

Les arrêts de la cour constitutionnelle invalidant une trentaine de députés nationaux ont été, pour nombreux analystes, un cas patent de déni de justice.