Par la Rédaction

Leila Zerougui, Représentante spéciale du secrétaire général de Nations-Unies en République démocratique du Congo séjourne depuis ce lundi 10 Février au chef-lieu du Kasaï Central .

Sensible aux conflits armés qui ont causé des ramifications à Kasaï, Leila Zerougui s’est dépêchée pour parler de doigt cette triste réalité.

Aussitôt arrivée, la cheffe de la mission onusienne pour la stabilisation au Congo a entretenu avec le gouverneur du Kasaï Central Martin Kabuya Mulamba Kabitanga et son équipe. Au menu, les priorités du gouvernement provincial en rapport avec le développement et la pérennisation de la paix après les conflits de triste mémoire.

 » Dans le cadre de la nouvelle résolution adoptée par le conseil de sécurité des Nations-Unies en décembre dernier, nous avons deux orientations ;
Une c’est de continuer à faire face aux conflits dans les zones de conflits et pour les zones post-conflits c’est de renforcer les fonctions régaliennes de l’État.
Travailler avec les autorités provinciales pour tourner la page du conflit et ouvrir les opportunités du développement » signalé.

Notons que les Nations-Unies ont lancé dans la région du Kasaï le programme Nexus , pour travailler à la fois sur l’humanitaire, la stabilisation post-conflits et sur le développement , à en croire Madame Leila Zerougui, convaincue que la déstabilisation a pour origine la pauvreté.

La représentante de la Monusco rappele que son organisation est prête à appuyer toutes les initiatives du gouvernement provincial dans le but de renforcer la confiance entre la population et les institutions, facteur de la stabilisation.

Après l’étape de Kananga, Zeila Zerougui mettra les pieds sur le sol de Tshikapa ce mardi 11 février.