Par Gratis Makabi

Le gouverneur de la province de l’Ituri, Jean Bamanisa Saidi n’a pas trainé réagir après avoir été déchu par l’Assemblée provinciale. Le chef de l’exécutif provincial a indiqué au cours d’un point de presse tenu ce mercredi 20 novembre dans la soirée, parlé d’une motion inopportune et précipitée, et promet de saisir la justice. « Je dois reconnaître ici que je n’ai répondu à aucune question, et la décision de l’Assemblée me semble inopportune et je vais l’attaquer en justice et je crois que tous les éléments sont là pour que cette décision ne puisse pas avoir d’effets« , a affirmé Jean Bamanisa Saidi.
A lui d’ajouter, on est dans un État de droit, ce n’est pas comme ça que cela se passe, c’est une procédure qui n’est pas correcte et donc il y’a lieu de l’attaquer », a-t-il renchéri. La loi donne 48h au gouverneur de province pour saisir la justice. Et il est de rappeler que 27 députés sur les 28 qui ont signé la liste  de présence ce mercredi 20 novembre 2019 au cours d’une hémicycle tenue dans la rue, ont voté pour cette motion de défiance dans une assemblée provinciale qui compte 48 sièges dont 40 sont occupés en permanence car 5 députés ont été nommés ministres provinciaux et leurs sièges restent vides en attendant la validation des mandats des suppléants, l’un est en prison (Didier Boyoko), l’autre c’est le siège de l’ex vice-gouverneur Pacifique Keta qui reste vide et un autre avait décidé de siéger à l’Assemblée nationale car élu également député national lors des élections du 30 décembre dernier.