Par Edmond Izuba

Dans son point de presse tenu après sa descente sur le lieu de l’incendie, le président de la Ceni a confirmé aux professionnels de la plume et du micro que le « calendrier électoral ne sera pas perturbé ». D’après Corneille Nangaa, qui donne le bilan global de la de l’incident intervenu sur l’avenue des forces armées aux environs de 2h du matin :

Près de 8000 machines à voter sur les 10 368 ;  

3774 isoloirs sur les 8 887 ;

552 kits bureautiques sur les 8887 ;

17901 encres indélébiles ;

800 nouvelles motos et 15 véhicules ;

Près de 9500 batteries externes.

Outre ces matériels, le président de la Ceni relève également la perte des matériels des cycles 2006 et 2011 ainsi que les matériels d’enrôlement.

Ce bilan de la centrale électorale intervient avant celle des instances judiciaires à qui la Ceni a sollicité les investigations afin d’établir les responsabilités.