Par MB

Effectivement, s’il était encore vivant, aujourd’hui Nelson Mandela aurait eu 100 ans. Hélas,passé de vie à trépas suite à une infection pulmonaire le 5 décembre 2013,
sa présence se fait ressentir dans le cœur de ceux qui militent comme lui jadis, en faveur des droits de l’homme, l’égalité et la démocratie. En gros, le monde ne peut s’en passer de cette icône internationale dont la renommée ne plus à démontrer près de cinq ans après sa disparition.

En effet, l’ année 2018 marque le centenaire de la naissance de Nelson Mandela, une occasion de revenir sur sa vie et son héritage , ainsi de suivre son appel à « faire du monde un meilleur endroit ».C’est pourquoi, à l’occasion de son anniversaire de naissance, la Fondation Nelson Mandela consacre la journée du 18 juillet de chaque année qui lui est dédiée à la lutte contre la pauvreté, en reconnaissance du dévouement de Nelson Mandela dans cette lutte pour obtenir la justice sociale pour tous. Dans ce même ordre d’idée, l’Assemblée générale des Nations Unies déclarait que le 18 juillet serait une « Journée internationale Nelson Mandela » en l’honneur du travail effectué par l’ancien président sud-africain.

Sur ce, l’héritage de  » Madiba » en vers les générations présentes et futures, rappelle que chacun à son niveau peut agir et inspirer le changement autour de lui. Chacun d’entre nous a la possibilité et la responsabilité de changer le monde pour le rendre meilleur!

Hommage

Secrétaire générale des Nations Unies, António Guterres a, à cette occasion, adressé un hommage à Nelson Mandela. « L’héritage laissé par Madiba nous
montre le chemin. », a-t-il lancé. Il a encouragé la population mondiale de poursuivre le combat
pour l’égalité, la dignité et la justice avec le même dévouement dont Nelson Mandela a fait preuve tout au long de sa vie.
Les dirigeants congolais sont appelés à suivre cet appel durant cette période caractérisée par la crise électorale.