Par Ben Dongoko

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo par l’entremise de Willy Bakonga, ministre de l’enseignement primaire secondaire et technique, a lancé depuis ce lundi 10 février l’opération d’identification des enseignants, écoles et bureaux gestionnaires « nouvelles unités ». Il a par la même occasion levé le moratoire de 2014 interdisant au SECOPE de procéder à l’identification des enseignants, écoles et bureaux gestionnaires.

« …mon ministère décide de lever ce moratoire afin de permettre la prise en charge de cette catégorie d’enseignants et établissements pour une mise en œuvre efficace de la gratuité de l’enseignement primaire… », a souligné Willy Bakonga.

Il a fait savoir par la suite que des équipes des superviseurs seront déployées dans toutes les provinces en vue de procéder à l’identification des enseignants, écoles et bureaux gestionnaires « nouvelles unités ».

Par ailleurs, le ministre de l’Epst a mise en garde toute manœuvre dilatoire tendant à recruter de nouveaux agents ou à gonfler subtilement les effectifs.