Par Edmond Izuba

L’autorité morale de l’AFDC-A, le professeur Bahati Lukwebo a fini par déposer la liste pour son quota au gouvernement tel que partagé au Front Commun pour le Congo. 4 ministères sur 5 lui sont réservés compte tenu de son poids politique (44 députés).Le regroupement politique aurait voulu piloter cinq ministères à la place de quatre postes réservés à l’AFDC-A, en raison de neuf députés par ministère. Une vice-primature, un ministre d’Etat, un ministère et un vice-ministère, tels sont la clé de répartition établie par le coordonnateur du FCC.

Au Premier ministre et au Président de la République, le professeur Bahati Lukwebo qui reste formel sur son quota a sollicité la protection de son regroupement politique menacé aujourd’hui de dédoublement par certains caciques de son ancien allié FCC. « Le vrai débat ne doit plus se passer à Kingakati mais plutôt dans les institutions parlement et gouvernement où le peuple congolais attend le vrai changement, l’améliorer de sa condition de vie », a déclaré Bellarmin Byamungu, cadre de l’AFDC-A. Le président Félix Tshisekedi ne doit pas céder ni faciliter le dédoublement qu’il a tant déploré pendant son combat de plus de 30 ans pour la démocratie et l’État de droit, a-t-il ajouté.