Par Rédaction

A Lubumbashi, Félix Tshisekedi a fait entendre sa voix. Cueilli à froid par la population jusqu’à la tribune, le fils qui a succédé à son père en terme de marée humaine s’est montré de plus en plus stable dans ses propos. Prenant la parole, dans la perspective de sa probable victoire à la présidentielle de 2018, Félix Tshisekedi a salué la bravoure de Kyungu Wakumwanza, baba wa katanga (père du Katanga), ami de lutte de son défunt père, à qui il a promis de rendre visite durant son bref séjour dans la capitale cuprifère. Ayant accompli cette tache remplie de gratitude et d’émotion, le candidat n°20 a décrété la journée du 21 décembre 2018 pour la prière nationale et de jeûne. « Afin que les élections que nous attendons puissent se dérouler dans un climat apaisé. Afin que notre victoire puisse être consacrée entre la main de Dieu, nous allons réserver la journée du 21 décembre 2018 pour la prière et jeûne. Partez chez vous et n’oubliez pas cette journée », a insisté Félix Tshisekedi.