Par Edmond Izuba

L’agence congolaise de presse reprend du poil de la bête. Après plus de 20 ans d’interruption liée à la crise de gestion, le gouvernement a renouvelé sa confiance en confiant cette année l’entière responsabilité de la publication officielle des résultats des examens d’Etat édition 2018 à cette vielle agence cinquantenaire, créée par un décret du premier ministre indépendant, Patrice Emery Lumumba.
Au cours d’un tête-à-tête lundi à la primature entre le chef du gouvernement et le directeur général de cette entreprise, Bruno Tshibala a promis d’accompagner l’ACP dans la réalisation de ses objectifs dont celui d’assurer la publication des résultats des examens d’État édition 2018, après avoir accédé religieusement aux difficultés que traversent l’Acp pour y parvenir.

“Il y a eu concordance des vues entre les deux interlocuteurs au sujet des problèmes qui handicapent le bon fonctionnement de l’Agence Congolaise, et le premier ministre a promis de s’y impliquer personnellement pour pouvoir donner l’image de marque de cette entreprise”, a souligné Lambert Kaboyi.

Au sujet de la publication des résultats de l’examen d’État cette année, le Premier ministre très réceptif, a alloué les fonds à la disposition de cette entreprise publique, pour sa réalisation.

Par ailleurs le directeur général de l’Agence Congolaise de presse, Lambert Kaboyi a soutenu que « les choses appartenant à l’État doivent être publiées par l’État lui-même « , ajoutant que la voix la plus autorisée pour ce faire, est l’ACP qui est une Agence de l’État.
“l’ACP ne doit pas de ce fait être écarté au bénéfice des sociétés privées”, a-t-il insisté.

Le Premier ministre ,a-t-il dit, qui était très heureux de ces échanges, a promis d’aménager son Agenda pour venir visiter les installations de l’ACP.