Par Edmond IZUBA

La réforme sur l’« enseignement  de base » ne commence pas cette année! C’est le Directeur des programmes scolaires et didactiques qui fait ce recadrage au lendemain de rumeurs qui ont envahi les réseaux sociaux, sur la prolongation de deux ans du cycle primaire. Au cours d’une mise au point, les professionnels du secteur de l’éducation ont indiqué que la reforme conformément à la loi-cadre sur l’enseignement national, du 11 juillet 2014, qui consacre la prolongation du cycle jusqu’à 8ème année, ne sera appliquée totalement dans l’année scolaire 2018-2019. « Cette année marque le début du processus de la généralisation de l’enseignement de base. Déjà au mois de septembre, la première année secondaire deviendra la 7ème année, en attendant la modification de loi sur l’enseignement qui nous permettra d’intégrer ces certaines innovations  importantes», précise le chef du projet PEQPESU, Raïssa Malu.

Ce nouveau système, appuyé par la loi précitée et les institutions éducatives régionales et internationales, a été adopté par 82 experts indépendants du secteur à la clôture de l’atelier de validation des programmes éducatifs du domaine d’apprentissage des sciences pour la classe de 7ème et 8ème de l’éducation de base, où un diagnostic sérieux a été posé sur l’actuel système éducatif et les reformes à venir. La modification de la loi parviendra à la suppression de test d’évaluation au niveau de 6ème année primaire pour le ramener à 8ème année. Les cours des sciences connaitront une amélioration au niveau de l’apprentissage pour ces deux classes supérieures des études primaires. Sur le plan pratique, les élèves garderont leurs uniformes (tenues) habituelles, a martelé Raïssa Malu.