Par Patrick Kitoko

Constitués en collectif, les anciens membres du cabinet l’ancien ministre des PT-NTIC, Emery Okundji sollicitent du nouveau ministre Augustin Kibassa Maliba, la répartition petsonnelle par ce dernier,de l’enveloppe de la prime de rétrocession “en défalquant la part des membres du cabinet sortant et les payer à son niveau”.
Ce collectif a fait savoir sa volonté dans un mémorandum signé le 31 septembre 2019, adressé au nouveau ministre, avec copie pour information au Président de la République, au chef du gouvernement ainsi que bien d’autres autorité de l’État.
Vu le multiple actes de détournement dont ils sont victimes, ces anciens membres du cabinet Okundji disent ne plus avoir confiance à cet ancien ministre, tout en louant l’esprit légaliste dont fait montre le ministre Augustin Kibassa.
Le collectif des membres du cabinet sortant ne jure qu’à cette répartition dans un bref délai sous l’arbitrage de l’actuel Ministre des PT-NTIC Kibassa, comme nous pouvons lire dans le leur memo.

Dans le but de faire l’éclairage sur ce dossier ainsi que trouver des pistes des solutions adéquates, ce collectif sollicite une rencontre avec le patron du PT-NTIC.
“Nous sollicitons une rencontre avec votre Excellence en vue de vous rassurer de notre ferme volonté de pouvoir bénéficier de notre quote part à votre niveau. Aussi vous rassurer que les signataires de ce mémo ne sont pas des ramassis moins encore des indécis. Ce sont des personnes réelles. Raison pour laquelle nous sollicitons une séance de travail avec votre Excellence, car il y a péril en la demeure”, declarent ces anciens membres du cabinet du ministre Emery Okundji.
Ces ancien membres du cabinet Okundji enfoncent l’ancien ministre en livrant leur opinion et leur part de vérité sur la répartition de la fameuse prime de rétrocession du mois de juillet.