Désordres au sein de Ensemble et AR: Par la Rédaction

Le nouveau président de l’Alternance pour la République, plate-forme politique de Moïse Katumbi, membre de Ensemble pour le changement Jean Claude Muyambo vient d’attraper main dans le sac certains de leurs candidats qui refusent catégoriquement de s’afficher en campagne électorale avec l’effigie Martin FAYULU. La cible c’est Delly Sessanga, le président honoraire de l’AR et Claudel André Lubaya, président de l’Union démocratique Africaine, UDA, dont les militants manifestent une animosité vis-à-vis du candidat commun, Martin Fayulu

«Pour une énième fois, je viens vers vous en vos qualités des Présidents des Partis Politiques et Associations, vous faire savoir que certains candidats inscrits sur la liste de notre plateforme se permettent de mettre les images des autres candidats à la Présidence de la République tout en sachant très bien que le Candidat de Alternance pour la République, AR en sigle est le Candidat numéro 04, Martin Fayulu Madidi.
Pour éviter des tels désagréments, je vous saurais gré de prendre toutes les dispositions utiles en demandant aux candidats AR des vos partis concernés d’ôter les logos de AR et ENSEMBLE sur leurs effigies (affiches), dans un bref délai.»

Depuis sa cellule du pavillon I de la prison centrale de Makala, Jean Claude Muyambo menace de passer à la vitesse supérieure en cas de récidive : à défaut de le faire, le Président de l’Ensemble et la Coordination prendront des mesures contre les récalcitrants et leurs partis respectifs》,a-t-il martelé