Par la Rédaction

La mission onusienne en RDC ne pilote pas l’enquête sur la mort inopinée du général Delphin KAHIMBI, patron des renseignements militaires ; cette tâche revient plutôt aux juridictions congolaises compétentes.
La Monusco a été sollicitée pour donner son concours technique et scientifique.

Cette mise au point est de la présidence de la république qui a fixé l’opinion ce lundi 9 mars dans la soirée.

Ci-dessous, le texte de mise au point lu à la télévision nationale par le porte-parole du Chef de l’État Kasongo Mwema Yamba Yamba.

Contrairement à certains propos repris dans le point 4 de la communication du Président de la république, propos repris dans le compte rendu de la 24 ème réunion du conseil des ministres, l’enquête sur le décès du général Kahimbi a été confiée aux autorités congolaises compétentes et non à la Monusco, la Monusco dont ce n’est pas la vocation en RDC.

Le concours de la Monusco a été requis sur le plan technique et scientifique uniquement dans ces 2 domaines là.

Presse présidentielle