Par Edmond Izuba

Le  Vice-premier Ministre en charge de l’intérieur, sécurité et affaire coutumière, Gilbert Kankonde  vient de mettre fin à la pratique anticonstitutionnelle constatée au sein des gouvernements provinciaux remplis des plusieurs autres fonctions fictives. Dans une correspondance du 12 septembre adressée aux gouverneurs de provinces dont une copie est réservée au Président de la république, Gilbert Kankonde  fait remarquer à ses administrés que les dispositions constitutionnelles notamment l’article 198 limite le nombre des ministres provinciaux à 10 membres hormis le secrétaire exécutif,  organe de coordination  entre le gouverneur et les ministres provinciaux.

Il interdit cependant autres  fonctions non réglementaires dont commissaires provinciaux, fonction qu’il qualifie de superfétatoire (inutile).