Serge Mavungu

Les organisations des femmes, des personnes handicapées et des jeunes réunies au sein du mouvement « Rien Sans Les Femmes » (RSLF) et du réseau « Centre d’Etudes sur Handicap Justice et Résolution 1325″(CEHAJ 1325) œuvrant pour la participation égalitaire homme-femme et représentativité de la personne handicapée ont, dans une déclaration lue devant la presse par maître Irène Esambo,ce samedi 19 août 2019,au centre de handicapé physique dans la Commune de la Gombe, salué la prise de décision responsable du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi de renvoyer les listes présentées par la coalition FCC-CASH pour une correction en faveur du respect de la parité homme-femme comme il est stipulé dans l’article 14 de la Constitution,de la représentativité des personnes handicapées, selon l’article 49 de la loi fondamentale ainsi que des jeunes au prochain gouvernement conduit par le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba.
Elles réaffirment leur attachement à l’engagement du Chef de l’État lors de son discours d’investiture et son message au séminaire de formation des Gouverneurs dixit: » Je contribuerai effectivement à la concrétisation et la mise en œuvre de la parité homme-femme dans notre pays;la valorisation de notre capital humain par la promotion des jeunes et des femmes ;de tenir compte des personnes à mobilité réduite dans la mise en place des
institutions ».
Ces organisations encouragent les responsables des regroupements politiques FCC-CACH à se conformer à ces exigences constitutionnelles en alignant de manière paritaire les hommes et les femmes sur les listes et en tenant compte de la représentativité des personnes handicapées et des jeunes.
Elles exigent au Premier Ministre, la vigilance pour que la bonne volonté manifeste du Chef de l’État soit de stricte application.