Par Serge Mavungu

Kinshasa abrite depuis le 1er septembre dernier,la 15ème édition de la coupe du monde d’improvisation théâtrale francophone.
Le go de cette grande rencontre culturelle, qui va s’étendre jusqu’à la fin de la semaine se déroule pour la première fois en Afrique à travers la RDC, a été donné au Showbuzz lieu retenu pour ce grand événement.
Pour ce faire, plusieurs pays sont en lice.
Il s’agit de l’Algérie,des États-Unis d’Amérique,
du Maroc , de l’Algérie, de la Suisse,du Burkina Faso,de la Belgique, de la France et de la Tunisie y compris la RDC, champion d’Afrique et pays organisateur de la rencontre.
Il sied de signaler qu’à l’ouverture, la RDC a joué avec la Suisse sur le patinoire érigé à cette occasion.
Un temps fort de cette rencontre a été marqué par les discours des officiels présents en cette cérémonie.
Pour Théo Tshilumba, Conseiller principal au collège des conseillers en charge de la culture et de questions de religions, représentant personnel du Chef de l’Etat, la RDC ouvre une nouvelle page de son histoire culturelle en organisant pour la première fois en Afrique,la Coupe du monde de l’improvisation théâtrale qui est à sa 15 ème édition.
Profitant de cette occasion,il a,au nom du Président de la République, félicité les organisateurs de cette rencontre qui,grâce à leur ingéniosité montre à la face du monde que le pays dispose des intelligences à même d’organiser des activités à l’échelle internationale.
L’occasion faisant le larron,le représentant du Président de la République a salué son implication personnelle ainsi que les efforts du gouvernement de la République pour la tenue de cette compétition à Kinshasa.
Prenant la parole à son tour,la ministre de la culture et des arts, Astrid Madiya a brossé en quelques lignes, la génèse de la coupe du monde de l’improvisation théâtrale.
Comme son prédécesseur,elle a salué l’initiative et espère que cette discipline de théâtre peu connu de commun des mortels soit davantage vulgarisée.
Pour relier l’utile à l’agréable,le Ballet National Congolais ainsi que le Ballet Sanza d’Eddy Mboyo ont chacun présenté un spectacle de haute facture qui a tenu en haleine le public venu assister à cette grande rencontre culturelle.