Par Edmond Izuba 

Les députés de l’alliance des forces démocratiques du Congo viennent de désavouer leur autorité morale avec des termes on ne peut plus durs. Dans une déclaration mercredi à Kinshasa, ces élus des différentes circonscriptions électorales n’ont pas appréciés certains agissements de Bahati Lukwebo caractérisés par les exclusions et auto-exclusions des cadres du parti sans se référer aux organes habilités. Ils rappellent que les victimes de ces décisions unilatérales, faites à l’encontre des lois du pays et la constitution, à savoir : Joseph Kokonyangi Witanene et Placide Tshisumpa sont toujours considérés comme étant membres actifs du parti.

Ils retirent au ministre du plan tout son pouvoir d’engager l’Afdc auprès des tiers. Les députés élus demandent que soit constitué un comité de crise pour clarifier la gestion du parti en cette période de crise.