Par Cleverly Dylan Gaye

L’autorité morale du Front Commun pour le Congo, le Président de la République Honoraire Joseph Kabila a jeté ce lundi 02 juillet 2019 son dévolu sur la personne du sénateur Alexis Tambwe Muamba pour présider à la tête de la Chambre haute du Parlement. Aussitôt fait, le choix de Joseph Kabila a créé un malaise au sein de la Coalition FCC particulièrement dans le regroupement politique AFDC et Alliés, qui n’a pas hésité à renouveler son soutien indéfectible à son leader, Modeste Bahati Lukwebo qui envie le même poste.

Dans une correspondance adressée au coordonnateur du Front Commun pour le Congo, le regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés boude la décision de Joseph Kabila et propose au poste du président du Sénat trois noms à savoir, Modeste Bahati Lukwebo, Célestin Vunabandi et Mike Mosisi.

Selon plusieurs observateurs cette décision de l’AFDC-A fait suite à plusieurs sorties médiatiques de son autorité morale Modeste Bahati Lukwebo, qui avait prévenu en son temps que dorénavant, son regroupement politique ne se laisserait plus rouler dans la farine par le PPRD en ce qui concerne le partage des postes. Pour ce dernier, il est inconcevable que le PPRD s’accapare de la Primature, de l’Assemblée Nationale et du Sénat pendant qu’au sein d’une Coalition ce partage devrait se faire en rapport avec le poids politique de chaque parti et regroupement.

La plus grande question qui tarode les esprits c’est le temps que durera ce bras de fer et surtout qui va en sortir gagnant ? Dans un futur proche, nous aurons sans doute la réponse.