Par la Rédaction

Il y a peu, le public en général et la Rtvs1 en particulier a été surpris de la coupure brusque et illégale de son signal en numérique comme en analogique.

Alors que ce signal a été interrompu par des autorités ou instances non autrement identifiées, il est clairement reproché à ce média la diffusion des propos haineux à l’égard des institutions de la République dans sa tranche « Spécial Lamuka ».

D’ores et déjà, aucune institution de la République n’a osé s’afficher dans ce dossier. On en veut pour preuve, la déclaration du Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication à la suite de celle du Président de la République au cours de sa conférence de presse à Bunia.

Dans ses propos, le Président du CSAC avait clairement indiqué qu’il ne connaissait pas l’origine de cette coupure.

Dans la rue pour le rétablissement du signal.

Ainsi, pour exprimer leur désarroi face à cette situation, les agents et cadres de First Radio and Television by sattelite entendent organiser une marche pacifique le samedi 6 juillet 2019 à 12heures pour exiger le rétablissement du signal numérique et analogique coupé depuis le 29 juin dernier.

Dans une correspondance, ils ont saisi le gouverneur de la ville de Kinshasa pour porter haut et fort leurs voix. Question de rappeler au Chef de l’Etat toutes ses promesses aux journalistes lors de son investiture et de la commémoration de la journée internationale de la liberté de la presse.
Cette marche partira de l’avenue Lukusa où se trouve le siège de l’entreprise puis vers le boulevard du 30 juin vers la Sonas jusqu’à la Place Royale devant l’Immeuble Likasi, siège du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, CSAC.
Ils ont par ailleurs demandé à Monsieur le Gouverneur de la Ville à prendre toutes les dispositions utiles pour l’encadrement de cette marche pacifique.